Fenêtres sur murs

 

En lien avec des acteurs du territoire – La Fraternité, la Maison de Quartier de Méan-Penhoët et La Sources – 6 ateliers de 3h chacun dits « peinture-portuaires » ont été proposé. La plasticienne et scénographe Emilie Lemoine a réuni les participant.es autour d’une gamme de motifs, de couleurs et de graphismes évoquant l’imaginaire et la réalité des villes portuaires. Si cette gamme visuelle vient nourrir les éléments de communication du festival, elle est également la matière première des ateliers scénographiques proposés Ceux-ci ont été invités à s’emparer de ces représentations, à les reproduire, les réinterpréter, les multiplier voire à les enrichir de nouveaux éléments.

Découvrez en image le collage (c) Club photo de Trignac et (c) Emilie Lemoine

Originaux et variations

Bouées

Filets

Encres

Structure pont métallique

Cordages

Porte-conteneurs

Rayures grues de déchargement

Rayures conteneurs

 

Ateliers audiovisuels Filmer la ville portuaire #7

Chaque année, le festival Zones Portuaires propose des ateliers d’initiation à la création audiovisuelle pour les jeunes de moins de 25 ans financés dans le cadre du dispositif Passeurs d’images avec le soutien du contrat de ville.

Encadrés par Andréa Wasaff – photographe et vidéaste ainsi que Claire Veysset – créatrice sonore, les jeunes ont découvert notamment la prise en main de la caméra avec les différents mouvements et le cadre et la prise de son. De ce travail, 5 capsules vidéo (courtes vidéos) sont nés et ont été diffusés à la fois durant la semaine du festival et en amont du festival dans les rues de la ville aux côtés des peintures portuaires.

Diffusion des capsules vidéos durant le festival :

~ Au Cinéma Jacques Tati – Samedi 12 juin à 14h en amont de la projection « Mur murs d’Agnès Varda »
Rencontre avec les participant.es des ateliers et les artistes intervenantes Andrea Wassaf, vidéaste – Claire Veysset, créatrice sonore et Emilie Lemoine, créatrice visuelle

~ A Bain Public – Samedi 11 juin – de 16h30 à 19h – entrée libre – en continu

 

Parcours visuel et numérique dans la ville

A partir de la matière produite par les ateliers scénographiques et audiovisuels, un parcours de collage a été créé dans l’espace public de la ville.

Les pièces produites par les ateliers scénographiques ont été agrémentées de QRCode qui une fois scannées, renvoyaient dans un espace numérique, aux capsules audiovisuelles produites par les participant.es aux ateliers Passeurs d’images et à la bande-annonce. Ces éléments ont été collés sur les murs de la ville, à proximité des lieux du festival mais également dans des lieux plus particulièrement fréquentés par la classe d’âge visé.

Ce parcours a été présent dans les rues et lieux ciblés de la ville les 15 jours précédant le festival et durant la semaine de l’évènement.