SÉANCE SCOLAIRE > VOIR DAKAR

Lundi 21 mars, une quarantaine d’élèves  du lycée Aristide Briand ~ parcours “Humanités” ~ sont venus au cinéma Jacques Tati pour une séance spéciale “VOIR DAKAR”.

Pour donner à voir la ville de Dakar, trois court-métrages ont été proposés suivis d’une rencontre avec deux réalisateurs nantais ayant tourné au Sénégal, l’un originaire des banlieues de Dakar – Mamadou Khouma Guéye, et l’autre accueilli pour son tournage sur place, Marc Picavez.

> Programme de la séance

LA TAILLEUSE DE PIERRE d’Eli Roland Sachs

Allemagne | 2010 | 15 min | VOSTFR

Film d’école réalisé par l’étudiant allemand inspiré du troisième volet de la trilogie sur les petites gens que Djibril Diop Mambéty n’a pas pu réaliser de son vivant. Le réalisateur sénégalais avait déjà réalisé Le franc et La petite vendeuse de soleil.

 

SIGGIL de Rémi Mazet

France| 2010 | 18 min | VOSTFR

Dakar, quartiers populaires. Un vieil homme, Lamine, se prépare soigneusement pour un rendez-vous important. À l’autre bout de la ville, dans une villa somptueuse, quelqu’un l’attend avec impatience.

 

YADIKOONE de Marc Picavez

France/Sénégal | 2016 | 22 min | VOSTFR

A l’approche de la saison des pluies, Yaadikoone, un jeune garçon de 9 ans, casse accidentellement la toiture de sa maison avec son ballon de foot. Yaadi se met alors en tête de réparer lui même cette maudite toiture. Dans sa quête, il rencontre l’histoire d’un autre « Yaadikoone », un célèbre bandit des années 50, que la mémoire populaire retient comme le Robin des Bois sénégalais…

 

> Retour en images sur la rencontre

« N’ayez pas peur des rencontres. Dans la vie, ce sont les belles rencontres qui m’ont permis d’apprendre et de partager le cinéma. » Mamadou Khouma Gueye

« On avait fait un mixte au niveau des assistants réa, moi j’étais venu avec Vincent qui travaillait avec Lahat, un réalisateur et assistant réalisateur dakarois, avec lequel travaille également Khouma, et qui a été le fédérateur après vraiment sur place avec cette petite équipe qui venait de France et et puis la plus grande qui évidemment venait de Dakar. «  Marc Picavez