Les invités

Abel FERRARA – invité d’honneur

Abel Ferrara est l’un des plus importants réalisateurs américains. Difficile de le présenter en quelques lignes . Né en 1951 dans le quartier italien du Bronx, Abel Ferrara commence enfant par faire des films amateurs avec une caméra 8 mm entre New York et sa banlieue . Sa carrière débute réellement en 1979 avec le film The Driller killer . Mais c’est véritablement avec Bad Lieutenant (avec Harvey Keitel) en 1992 qu’il fait sensation, notamment au Festival de Cannes . Il est aussi devenu célèbre après avoir dirigé King of New York avec Christopher Walken . Il a réalisé plus de 20 films, plusieurs de ces documentaires restent encore inédits en France : Chelsea Hotel, Napoli, Napoli, Napoli et Mulberry Street . Alive in France est son dernier documentaire .

Béatrice DALLE – invitée d’honneur (ne pourra finalement être présente pour cause de répétition)
Béatrice Dalle est repérée très jeune, on lui propose de jouer Betty dans 37 .2 le matin de Beinex en 1986, sa carrière est lancée . Rebelle, passionnée, douée, belle, Béatrice Dalle est devenue un sex symbol et une interprète respectée . Elle crève l’écran dans de nombreuses œuvres indépendantes telles que La belle histoire de Claude Lelouch, 17 fois Cécile Cassard avec Romain Duris ou encore Trouble Every Day de Claire Denis . Partenaire en 1990 d’Isabelle Huppert dans La Vengeance d’une femme, âpre huis clos de Doillon, elle est ensuite choisie par la fine fleur du cinéma indépendant américain, notamment Night on Earth de Jarmusch ou The Blackout de Ferrara qu’elle vient nous présenter .

Bernard BENOLIEL
Bernard Benoliel est depuis 1988 Directeur de l’Action culturelle à la Cinémathèque française qui a accueilli en 2015 la rétrospective Martin Scorsese . Il a été délégué général du Festival « Entre Vues » de Belfort et rédacteur aux Cahiers du cinéma . Il a dirigé et participé à des livres collectifs et a publié des ouvrages sur Anthony Mann, Clint Eastwood ainsi qu’un essai sur Bruce Lee (Opération Dragon , 2010) . Dans Road Movie, co-écrit en 2011 avec Jean-Baptiste Thoret, il présente une anthologie éclairée d’un genre fondateur du cinéma américain .

Corinne BOPP
Diplômée de La Femis (département production-1992), assistante de Jean-Daniel Pollet (« Dieu sait quoi » , 1993), Corinne Bopp a travaillé ensuite successivement comme assistante et directrice de production sur fictions et documentaires, comme productrice aux Films du Village pendant 3 ans, chargée de programmes à l’Unité documentaires d’Arte à Strasbourg pendant 4 ans. Elle est, depuis 2006, Déléguée générale des Rencontres du cinéma documentaire, organisées par l’association Périphérie. Elle enseigne à l’Esec, à Paris 7, à l’Université de Picardie – Jules Verne et à La Fémis et participe chaque année, depuis 2005, à Cinéma du réel (sélection des films en compétition, débats).

Frédéric BOYER (Rencontre skype)
Frédéric Boyer, ancien responsable de la « Quinzaine des réalisateurs » à Cannes, par ailleurs responsable de programmation du réputé Festival de Cinéma Européen des Arcs en Savoie, est l’actuel Directeur artistique du festival de cinéma de Tribeca qui porte le nom de ce quartier de Manhattan «TRIangle BElow CAnal street» . Ce festival a été créé il y a 10 ans par Robert De Niro, New Yorkais militant, comme une riposte aux attaques du 11 septembre 2001 . Ce festival propose chaque année des films (courts et longs métrages) américains et internationaux . Le cinéma indépendant est à l’honneur et les découvertes sont de mise .

Christophe COGNET
Après des études de cinéma à la Sorbonne Nouvelle, il devient auteur et réalisateur de documentaires mais aussi d’essais filmés, courts et moyens métrages . Il est également scénariste, consultant à l’écriture et auteur d’articles sur le cinéma et l’art dans la revue Vertigo . Son dernier court métrage Sept mille années a été tourné à Saint- Nazaire . Il sera présent pour nous le présenter en Avant-première .

Benoît COHEN

Producteur, scénariste, il a réalisé douze films parmi lesquels Nos enfants chéris (2003), Flagrant délit (2005), Qui m’aime me suive (2006) et Tu seras un homme (2013) . Aujourd’hui installé à New-York, il a sillonné pendant près d’un an la ville à bord d’un taxi qu’il louait chaque matin pour la journée . Son livre Yellow Cab est le récit de cette expérience insolite . Le livre sera bientôt adapté au cinéma et Cédric Kahn jouera le rôle de Benoit . . .

Florence COLOMBANI
Florence Colombani est journaliste de formation, critique française spécialisée dans le cinéma, elle collabore aux journaux Le Monde et Le Point . Elle est diplômée de l’Université Paris Sorbonne- Paris IV et de Science-Po Paris . En 2007, elle décide de passer à la réalisation avec un premier long métrage : L’étrangère, l’histoire d’une jeune américaine qui se retrouve à Paris pour des raisons énigmatiques . Elle a produit sur France Culture la série “Joseph L . Mankiewicz, le cinéaste qui voulait être écrivain” et est l’auteur du livre « Elia Kazan : Une Amérique du chaos . »

Le Festival de Cinéma de DOUARNENEZ : Virginie POUCHARD
et Yann STEPHANT
Créé en 1978, le Festival de Cinéma de Douarnenez part chaque année à la découverte des peuples et tente de mieux faire connaître leurs cultures, histoires et aspirations . Depuis 40 ans, il crée la rencontre entre réalisateurs, artistes, journalistes et militants autour d’un cinéma inédit ou peu connu en plaçant l’humain au cœur de la manifestation . Il se fait ainsi tribune de ceux qui luttent . Nous accueillons fièrement Virginie Pouchard et Yann Stephan, les deux programmateurs du festival pour une carte blanche spéciale Douarnenez !

Jean-Michel FRODON
Journaliste, critique de cinéma, écrivain et enseignant, il a été responsable de la rubrique cinéma au journal Le Monde, avant de prendre la Direction de la Rédaction des Cahiers du Cinéma . Il est aujourd’hui professeur associé à Sciences Po Paris, à l’université de St . Andrews (Écosse) et à la Film Factory de Sarajevo . Il écrit pour slate .fr et est par ailleurs organisateur de programmations et de rencontres dans de nombreuses institutions, festivals et lieux éducatifs . Il collabore régulièrement avec l’Institut français pour la promotion du cinéma dans le monde . New-York mis en scène est son dernier ouvrage .

Michel GONDRY 
Après des études de dessin à Paris, Michel Gondry se lance dans les années 80 dans la réalisation de vidéos musicales. Particulièrement prolifique, il s’impose au fil des années comme l’un des clippeurs les plus renommés au monde . Son talent lui vaut l’estime de la chanteuse Bjork . Il écrit et réalise Human Nature en 2001 avant de connaître trois ans plus tard son premier grand succès cinématographique avec Eternal Sunshine of the Spotless Mind récompensé aux Oscars . La poésie de sa mise en scène devient sa marque de fabrique . Mais cette grosse production n’empêche pas le cinéaste de réaliser en parallèle des films plus confidentiels, comme The We and the I, drame urbain qui suit le quotidien d’un groupe de jeunes lycéens désabusés dans les quartiers défavorisés de New York . . .

Armel HOSTIOU
Armel Hostiou étudie le cinéma à la Fémis dont il sort diplômé en 2003 . Il a réalisé de nombreux vidéo-clips sur les morceaux de différents musiciens tels que Babx, Poni Hoax, Fantazio ou encore Bertrand Belin . Il faudra attendre 2011 et sa sélection au Festival de Cannes par l’ACID pour découvrir un premier long métrage Rives . C’est avec Vincent Macaigne qu’il co-écrit en 2015 son second long-métrage, Une Histoire Américaine, tourné entièrement à New York .

Frédéric LE MANACH
Frédéric Le Manach est directeur scientifique de l’association BLOOM, une ONG qui milite pour la préservation de l’océan et de la pêche artisanale . Il y dirige des projets de recherche sur l’état de santé des stocks européens, les subventions publiques allouées au secteur de la pêche, ou encore la consommation responsable de poisson (écolabels etc .) . Avant de rejoindre BLOOM, Frédéric a réalisé sa thèse sur les accords de pêche établis entre l’Europe et certains pays d’Afrique, au sein du laboratoire Sea Around Us de l’Université de Colombie Britannique (Vancouver, Canada) et du Centre de recherche halieutique de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) .

Vincent MACAIGNE (sous réserve)
Vincent Macaigne est la figure omniprésente du jeune cinéma français d’auteur . 2013 a été l’année de sa consécration auprès du public avec quatre films représentatifs d’une nouvelle vague de films originaux, personnels et hors des sentiers balisés de la production : La Fille du 14 Juillet, La Bataille de Solférino, 2 Automnes 3 hivers .

Sylvestre MEINZER
Sylvestre Meinzer a travaillé comme costumière et scénographe puis comme ethnologue . Elle découvre le cinéma direct lorsqu’elle collabore à la Mission du Patrimoine Ethnologique . Elle a suivi la formation aux Ateliers Varan . Ses travaux tournent autour de la construction de l’authenticité et interrogent les notions de mémoire et de traces. Elle filme la récupération mercantile de certaines traditions . Elle porte une attention particulière aux artistes qui puisent leur sources dans d’autres cultures, aux voix qui se situent en marge de la société . Mémoire d’un condamné est son premier long métrage .

Jonas MEKAS (Rencontre skype)Jonas Mekas est né en 1922 en Lituanie . Il vit aux Etats-Unis depuis 1949 où il a commencé à tenir un journal filmé, matière de ses flims, Walden, Lost Lost Lost, Scenes from the life of Andy Warhol, etc . Il crée en 1955 la revue Film Culture et tient de 1958 à 1976 dans Village Voice une chronique où il défend ardemment le cinéma underground qu’il va contribuer plus que quiconque à fédérer, organiser et faire connaître dans le monde entier . Tout en poursuivant une œuvre écrite, il dirige actuellement Anthology Film Archives, Cinémathèque New-yorkaise du cinéma d’avant garde . Jonas Mekas est une légende vivante du cinéma américain .

Michael ROGOSIN
Lionel Rogosin fondateur du « New american cinema», l’équivalent de la Nouvelle Vague, est considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands maîtres du documentaire . On the Bowery est un film culte, celui qui a donné à John Cassavetes l’envie de faire du cinéma . . . Ce cinéaste engagé, auteur de documentaires chocs à la fin des années 50, qui font toujours référence aujourd’hui, a disparu en 2000 . Son fils, Michael Rogosin a créé en 2005 la fondation « Rogosin Heritage » et travaille sans relâche pour soutenir l’héritage de son père, cinéaste novateur et culte .

Jasmina SIJERCIC
Jasmina Sijerčić a étudié au département de production de l’École de cinéma et de télévision de l’Académie des arts de la scène (FAMU) à Prague et a travaillé principalement sur des courts métrages et des festivals . Elle travaille aujourd’hui en France en tant que productrice chez Bocalupo Films. Elle a produit le 2ème film d’ Armel Hostiou Une histoire américaine ainsi que le film multi primé de Mauro Herce, Dead Slow Ahead (Prix spécial du juré Locarno IFF 2015) .

Jeremy S. LEVINE
& Landon VAN SOEST (Rencontre skype)
Nés dans les années 80, ces deux réalisateurs se sont spécialisés dans le documentaire engagé . Leur travail interroge les questions sociales au travers de personnages riches et de récits immersifs. Leur précédent film Walking the Line interrogeait la question de la frontière entre les États-Unis et le Mexique . Il a été diffusé à l’échelle internationale et multiprimé . Ils ont fondé ensemble le Brooklyn Filmmakers Collective .