Les invité.e.s

Giacomo ABBRUZZESE → Mercredi 6 juin
Né à Tarente, dans le sud de l’Italie, Giacomo ABBRUZESE est diplômé du Fresnoy (Studio national des arts contemporains, Tourcoing). Ses court-métrages ont été sélectionnés et primés dans de nombreux festivals internationaux dont ceux de Vienne, Clermont-Ferrand, Mar del Plata, Tampere, Indielisboa, Montréal, Angers. Il a été en résidence au Festival International du Court-métrage de Clermont-Ferrand. Il prépare actuellement son premier long-métrage Disco Boy, développé dans le cadre de la Résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes. Il nous présente son film Fame.

Shu AIELLO → Jeudi 7 juin
Shu Aiello a longtemps travaillé au sein de 13 Productions. Elle a collaboré avec des réalisateurs tels que A. Segal, J.-L. Comolli, I. Pasternak. Très intéressée par les questions de société et d’identité posées par l’Histoire coloniale française, notamment en outre-mer, Shu Aiello a réalisé une vingtaine de documentaires sur ces sujets. Elle vient présenter son dernier long métrage Un paese di calabria.

Maria Elena Buslacchi → Samedi 9 et dimanche 10 juin
Docteure en Histoire – Anthropologie urbaine sous la direction de M. Marco Aime (Université de Gênes) et M. Jean Boutier (EHESS, Centre Norbert Elias), elle est actuellement chercheuse associée à la Faculté de Sciences Sociales de l’Université de Gênes. Elle a été adjointe à la culture de la Mairie de Gênes / Municipio II Centro Ovest (2015-2017) et à présent déléguée régionale de UNESCO Giovani en Ligurie. Elle organise à Gênes le festival Zones Portuaires / Genova..

CINEMOVEL FOUNDATION / MAFIA LIQUIDA → Mercredi 6 juin
La Fondation Cinemovel est née pour la conception et la durabilité d’initiatives cinématographiques itinérantes impliquant un réseau local, national et international de personnes travaillant pour la promotion de la société civile. Cinemovel fait voyager le cinéma comme un instrument de connaissance, d’échange et de sensibilisation, pour contribuer au développement culturel, social et économique des lieux qu’il traverse. Au travers du voyage, il redécouvre la rencontre entre tradition et innovation et l’expérience comme valeurs typiques du cinéma.

Filippo FURRI → Dimanche 10 juin
Il termine une thèse en Anthropologie à l’Université de Montreal sur la notion de ville-refuge (La ville-refuge: pratiques et politiques de l’accueil des demandeurs d’asile à Venise); Membre du réseau Migreurop depuis 2011, il est un des co-auteurs de l’Atlas des migrants en Europe (2017). Il est membre de la coalition Boats4people et associé au projet de recherche MECMI (Morts en contexte migratoire). Actuellement il travaille comme consultant pour le CICR pour le mapping des sépultures des migrants non identifiés en Italie.

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM INSULAIRE DE GROIX
Sarah FARJOT et Nicolas LE GAC → Dimanche 10 juin
En 2001, une poignée d’habitants de l’Île de Groix passionnés de cinéma créent le 1er Festival International du Film Insulaire. Leur but, à travers un évènement fédérateur, faciliter les rencontres et les échanges en donnant la parole aux insulaires du monde entier. Ce défi, un peu fou au départ est devenu aujourd’hui un rendez-vous annuel incontournable… Nous accueillons fièrement Sarah Fargot et Nicolas Le Gac, programmateurs du festival pour une carte blanche spéciale île de Groix !

NARUNA KAPLAN DE MACEDO → Samedi 9 juin
Naruna Kaplan de Macedo a étudié le cinéma à la London International Film School. Après la réalisation de courts et long métrages de fiction et de documentaires, elle publie régulièrement des critiques de cinéma, écrit des scénarios de fiction, de documentaires et de jeux vidéo. Elle est administratrice de l’association ACID. L’ACID est une association de cinéastes née en 1992. Leur souhait, aller échanger avec les publics et revendiquer l’inscription du cinéma indépendant dans l’action culturelle de proximité.

Nicolas KLOTZ → Samedi 9 juin
Nicolas Klotz est l’auteur de plusieurs documentaires dont des portraits de musiciens : le joueur de sitar Ravi Shankar, le pianiste Brad Mehldau ou le saxophoniste James Carter. Après deux longs métrages de fiction pour le cinéma La Nuit bengali et La Nuit sacrée d’après le roman de Tahar Ben Jelloun, il réalise Paria qui traite de la vie des sans domicile fixe. Il revient à l’adaptation romanesque avec La Question humaine, tiré du livre du même nom écrit par François Emmanuel. Il vit et travaille en collaboration avec Élisabeth Perceval.

Bertrand LATOUCHE → Samedi 9 juin
Il est né sur la côte Atlantique mais il n’a jamais été marin. Pourtant, aujourd’hui, il vit sur un bateau, après un changement de cap. Par ce retour à la réalisation après des années de très beau travail de chef opérateur, Bertrand prend à bras le corps la question des ruptures, amoureuses, économiques, sociales, professionnelles, philosophiques… Les œuvres vives est son premier long-métrage documentaire en tant que réalisateur.

Julien LONG → Dimanche 10 juin 
Jeune chercheur en sciences sociales et militant associatif, son travail de recherche s’intéresse aux mouvements de solidarité avec les jeunes exilés en Europe et notamment les mobilisations d’accueil informel et d’occupation d’espaces physiques dans les villes (bidonvilles, squats, rue). Il propose une recherche-action en lien avec les luttes portées sur le territoire. Il participe notamment à une association pour l’accès aux savoirs de mineurs isolés en recours et à la création de l’École Hors Les Murs à Nantes.

Elisabeth PERCEVAL → Samedi 9 juin 
Élisabeth Perceval est née en France mais part dès l’âge de 12 ans vivre au Québec. Elle fait ses études à l’École nationale de théâtre de Montréal. Touchée par les causes sociales, elle travaille pendant un an avec les sans-papiers qui joueront dans le film de Nicolas Klotz La Blessure en 2005. Elle devient la scénariste attitrée du réalisateur Nicolas Klotz avec La Nuit sacrée en 1993, Paria 2001, Nus 2005, La Question humaine 2007 et Le Festin des chiens en 2009. Héroïque lande est son dernier opus, elle vient nous le présenter.

Estelle ROBIN YOU → Samedi 9 juin
Estelle Robin You est productrice et fondatrice de la société de production «Les Films du Balibari» basée à Nantes. Depuis 20 ans, le travail avec les réalisateurs nantais et régionaux reste une priorité. Ses projets sont souvent soutenus par la Région des Pays de la Loire. Ces films sont régulièrement distingués dans de nombreux festivals à travers le monde. Estelle est également active au sein de la profession en Région pour encourager la professionnalisation et la promotion de la filière audiovisuelle et cinéma.

Federico ROSSIN → Jeudi 7 juin et vendredi 8 juin
Après des études de littérature, d’histoire de l’art et de philosophie à Venise sa ville natale, Federico Rossin devient historien du cinéma, conférencier, formateur et passeur d’images. Il mène ses recherches dans le domaine du cinéma expérimental, documentaire et d’animation. Depuis 2007 il travaille comme programmeur indépendant pour de nombreux festivals (États généraux du film documentaire de Lussas, Cinéma du Réel, DocLisboa, etc) et cinémathèques (Film Museum de Vienne, Cinémathèque Française, Cineteca Italiana, etc).

TITA PRODUCTION – Laurence ANSQUER et Fred PREMEL
→ Dimanche 10, lundi 11, mardi 12 juin
Créée en 2006, Tita Productions s’engage sur des projets très différents dans leurs genres et dans leurs formes, en longs-métrages, courts-métrages ou en documentaires, et beaucoup de premiers films. Tournée vers la Méditerranée et l’Europe, la société s’engage aussi auprès de cinéastes en provenance d’Amérique Latine. Tita Productions est aussi tournée vers les régions et territoires ultra-marins.

SOS MÉDITERRANÉE → Jeudi 7 juin
SOS Méditerranée est une association européenne de sauvetage en mer créée en juin 2015. Elle opère avec le navire «Aquarius» depuis février 2016 afin d’apporter une réponse humanitaire d’urgence en Mer Méditerranée Centrale, là où plusieurs dizaines de milliers de personnes sont mortes noyées depuis les années 2010 en tentant de fuir la Libye, dont plus de 4500 en 2016 selon l’organisme international pour la migration. Nous accueillons fièrement cette association et un de ses membres volontaires marins-sauveteurs.

/// INTERVENANTS ZONES PORTUAIRES ///

Benoît LABOURDETTE → Samedi 9 juin
Cinéaste, pédagogue, expert en nouveaux médias, et innovation culturelle, il a entre autres fondé la société Quidam production (1999-2013), le Festival Pocket Films (2005). Il exerce dans cinq champs du domaine des nouveaux médias, écrit et réalise films de fiction, documentaires, œuvres expérimentales et participatives. Il travaille souvent à la croisée de l’audiovisuel et du spectacle vivant et collabore artistiquement avec des créateurs de divers horizons : Richard Texier, Pippo Delbono, Macha Makeïeff, Olivier Mellano…

Ollivier MOREELS → Vendredi 8 juin
Artiste plasticien et réalisateur multimédia, professeur d’enseignement artistique aux Beaux-Arts de Nantes et Saint-Nazaire et intervenant cinéma. Il favorise les projets collectifs au travers de nombreuses collaborations. En créant des protocoles qui jouent sur les notions de point de vue, de langage et de transposition, il met en scène des rencontres particulières entre des personnes et des lieux. Ses œuvres peuvent prendre la forme de films, d’installations ou d’éditions, expos et diffusions et il collabore aussi avec le spectacle vivant.

Marc PICAVEZ → Dimanche 10 juin
Après des études de sociologie, Marc Picavez réalise Bul déconné ! avec Massaër Dieng. Il tourne ensuite plusieurs courts-métrages sélectionnés dans des festivals internationaux. En 2013, il réalise sa 1ère exposition personnelle Seamen’s Club produite par le LIFE à St-Nazaire. En 2016, il réalise La mer est mon royaume, coproduit avec Arte France, et Yaadikoone. Il écrit actuellement le long métrage Les flamboyants et développe le projet Rivages qui s’intéresse aux personnes réfugiées accueillies dans différentes villes portuaires européennes.

Vincent POUPLARD → Dimanche 10 juin
Il travaille en tant qu’artiste, réalisateur et intervenant cinéma. Après des études de sociologie et de photographie, il se dirige vers le cinéma expérimental et les performances mêlant musique et images. En 2010, il réalise Le Silence de la Carpe, son premier film documentaire, dans le cadre de Cinédoc formation. Depuis lors, il écrit, tourne et monte des projets documentaires et expérimentaux comme Pas comme des loups (2017, 59’), qui a remporté de nombreux prix en festivals et est sorti en salles en 2017.