Muhammad Ali the Greatest

Muhammad Ali the greatest de William Klein
Documentaire ~ France ~ 1964 ~ 110 min ~ Noir et blanc et couleur ~ 35 mm

En 1964, Klein part pour Miami, filme Cassius Clay se payant la tête de la presse, faisant le clown à l’entraînement, dans les coulisses, à la pesée. Avec sa victoire inattendue, Cassius Clay devient champion du monde des poids lourds, un héros pour les Noirs, l’athlète le plus connu du monde, l’homme le plus célèbre de la planète. Mais Klein n’en a pas fini avec le « Champ « . Ali refuse de partir combattre au Vietnam qu’il considère comme une guerre injuste: « No Vietnamese ever called me a nigger ». Il est condamné à trois ans de prison, décision que brise la Cour Suprême. Mais il est interdit de boxe aux États-Unis alors qu’il est au sommet de son art. Cela casse temporairement sa carrière. Dix ans après, à Kinshasa, Ali ressuscite avec sa victoire sur George Foreman, encore plus surprenante que celle sur Liston. Il a retrouvé sa légende, sa couronne et il est de nouveau le plus grand.

Séance accompagnée par Federico Rossin, historien et critique de cinéma

> Vendredi 10 juin à 18h30 au Cinéma Jacques Tati