Destination > DAKAR

Découvrez tous les films de la destination Dakar- ville invitée de l’édition 2022.

Le cinéaste dakarois et programmateur associé, Mamadou Khouma Gueye, nous propose au travers de 22 films -mêlant à la fois films de patrimoine, créations contemporaines, documentaires et fictions – d’observer les visages multiples de Dakar.
Pour accompagner ces séances tout au long de la semaine, le festival est ravi d’accueillir Thierno Dia, chercheur sénégalais en arts et critique de cinéma.  Venant spécialement de Dakar pour le Festival, Moussa Sène Absa, réalisateur et Amath Niane, chef opérateur accompagneront plusieurs séances et seront présents à la table ronde proposée le lundi 13 juin à 11h à l’Agora 1901 pour échanger autour de la question de la formation et l’accompagnement des cinéastes à Dakar ou à Saint-Nazaire.

Un vent chaud et doux nous attend à Saint-Nazaire.

Tout commence par quelques notes de musiques composées par les alizés marins. Le vent, tout heureux, vous propose un petit doxantu (un petit tour) de Dakar. Le vent rempli de couleurs, de joies, de peines, d’amour, d’humours, de musiques, d’images.
La première escale est le port de Dakar, lieu de séparation et lieu de décisions des deux amours de Touki bouki. Lieu  mythique où Anta et Joana embarquent sur Ancerville vers « Paris ! Paris ! » Joana y commence son voyage tragique vers la méditeranée. Anta se métamorphosera en « lingueer Ramatou », une femme plus riche que la banque mondiale.
Le vent souhaite bonne chance à tous ces voyageurs. Il leurs donne rendez-vous à Saint Nazaire.
Ces personnages de fiction partagent un même chemin que tous les migrants qui prennent les pirogues de fortune. L’Atlantique devenu le plus grand des cimetières contemporains.
Le vent vous souffle de regarder vers la guardia civile, la police des frontières espagnole, qui rode dans le port de Dakar. Puis le vent s’apaise et vient rafraichir les nuques de quelques dokers au chômage qui feuilletent le quotidien le Soleil.
A la sortie du port vous attendent les embouteillagesdes Jakarta (les motos indiennes) et des tricycles chinois. Le vent s’engouffre par la fenêtre d’un vieux taxi et joue dans vos cheveux, au milieu d’une immense ville qui ressemble à un marché. Le vent apparaît et disparait au milieu de tous ces marchands ambulants, sénégalais, libano-syriens, chinois, qui quittent la ville, fourbus, le soir venu.  Vous apercevez alors un berger en roller et ses moutons qui attendent Tabaski. Le berger montre au vent les chemins des génies tutélaires.

La ville se vide et le vent cherche à déboulloner les bâtisses et les statues coloniales.
Sur la corniche, les étudiants, quelques belles driankées et les lutteurs remplissent les plages. Le vendeur de café touba circule librement  en écoutant la musique de Waly, xaaley bi xeew ci jamono (le musicien en vogue). Il s’arrête brusquement et se met à regarder les policiers qui courent derrière les activistes et révolutionaires.
La révolte passée, le vent boit son un café face à la mer tranquille. Il entend au loin une mélodie de sabar et de chant mélé. Il tente d’y distinguer les voix des femmes. Ce n’est pas la folie d’une fashion week mais juste un Dakar by night ordinaire, avec ces génies protectrices qui veillent : Maam Coumba Castel sur Gorée, Maam Coumba Lamba sur Rufisque, Maam Ndiaré sur Yoff… Se sont elles qui ont fondé cette belle presqu’île qu’est Dakar.
Le vent les invite à Saint-Nazaire, le festival Zones portuaires ouvre grand ses portes pour les accueillir.  Il a fait un tour à l’incontournable marché de Colobane pour préparer son voyage.
Le vent à haute-voix, entouré du rythme des bongoman vous décline le programme.
Bienvenue pour une semaine de fête avec à l’affiche 22 films pour la programmation Dakar ! 

Mamadou Khouma Gueye

4 axes composent cette programmation

> Paris-Dakar, un aller retour

Le voyage est une des thématiques la plus traitée dans le cinéma dakarois. Il raconte les migrations, les rêves, les angoisses, les échanges du Sénégal post-indépendance. Saint-Nazaire et Dakar y sont reliées par le bateau l’Ancerville, personnage mythique des célèbres films « La noire de… » de Sémbene Ousmane et de l’inclassable « Toukki bouki » de Djibril Diop Mambety.
Aujourd’hui les bateaux de surveillance de la Guardia Civile ont remplacé l’Ancerville dans le port de Dakar. Le cinéma sénégalais continue à raconter la migration à travers les âmes errantes, comme dans « Atlantique » de Mati Diop.

> Ville d’errances

Ce programme est une traversée poétique et géographique de Dakar, bountou afrique comme la surnomme les sénégalais, c’est à dire « la porte de l’Afrique ». L’errance nous montre tous les visages qui peuplent la ville. Du regard des vendeurs à la sauvette jusqu’au clin d’oeil du riche commerçant chinois dans les Allées du centenaire de Dakar.
Ces films sont un conte collectif qui nous renseigne sur l’architecture et « les conflits du béton ».
Ils nous révèlent aussi la recherche d’un soi perdu dans les mégalopoles africaines en phase d’uniformisation.

> Politiquement correct

Le cinéma sénégalais est éminent politique, mélange d’utopies et de dures réalités. Les films réunis ici interrogent la place des femmes et celles des jeunes dans l’espace politique. Ils esquissent l’avant garde des grands mouvements démocratiques. Les cinéastes sénégalais racontent à travers leurs cameras l’histoire post-indépendance et de ses luttes. C’est aussi un portrait de l’histoire politique du Sénégal contemporain à travers ses figures marquantes.

> Geej : la mer

C’est la rencontre des imaginaires, des cosmogonies et des perspectives d’avenirs dans la presqu’île qu’est Dakar. La crise climatique et la gestion des ressources halieutiques est au cœur des films au programme. Geej (la mer en wolof) nous rappelle l’urgence de vivre dans la solidarité et dans l’en-commun. Le pont de la Téranga (hospitalité) est posé entre Saint -Nazaire et Dakar.

Tous les films de la programmation DAKAR :

Mille soleils de Mati Diop
Documentaire ~ France ~ 2013 ~ 45 min ~ VOSTFR
Primé au FID Marseille 2013
En 1972, Djibril Diop Mambety tourne Touki Bouki. 40 ans plus tard, Mille soleils enquête sur l’héritage personnel et universel du film. Magaye Niang, le héros du film, n’a jamais quitté Dakar. Aujourd’hui, le vieux cowboy se demande où est passée Anta, son amour de jeunesse.
Avec Thierno Dia, chercheur sénégalais en Arts et critique de cinéma

> Mercredi 8 juin à 19h au Cinéma Jacques Tati

 

Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty
Fiction ~ Sénégal ~ 1973 ~ 95 min ~ VOSTFR
Avec Magaye Niang et Aminata Fall
Mory, jeune berger un peu marginal, et Anta son amoureuse, étudiante provoquante, rêvent de partir pour Paris. Pour réaliser leur rêve, il ne leur manque que l’argent du voyage.
Rencontre avec Thierno Dia, chercheur sénégalais en Arts et critique de cinéma

> Mercredi 8 juin à 21h au Cinéma Jacques Tati
> Lundi 13 juin à 14h30 au Cinéma Jacques Tati
> Lundi 13 juin à 21h au Cinéma Pax au Pouliguen

 

Atlantique de Mati Diop
Fiction ~ France/Sénégal/Belgique ~ 2019 ~ 104 min ~ VOSTFR>
Primé au Festival de Cannes 2019
Les ouvriers du chantier d’une tour futuriste, sans salaire depuis des mois, décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. Parmi eux, Souleiman, l’amant d’Ada, promise à un autre.

Précédé d’Atlantiques
Fiction ~ France ~ 2009 ~ 16 min ~ VOSTFR
Rencontre avec Thierno Dia

> Jeudi 9 juin à 16h30 au Cinéma Jacques Tati

 

La Pirogue de Moussa Touré
Fiction ~ France/Sénégal ~ 2012 ~ 87 min ~ VOSTFR
Primé au Festival de Locarno 2012
Baye Laye est capitaine d’une pirogue de pêche, il connaît la mer. Il ne veut pas partir, mais il n’a pas le choix. Il devra conduire 30 hommes en Espagne.
Rencontre avec Thierno Dia

> Jeudi 9 juin à 21h au Cinéma Jacques Tati
> Dimanche 12 juin à 15h au Cinéma Le Hublot au Croisic

 

Poisson d’or poisson africain de Thomas Grand et Moussa Diop
Documentaire ~ Sénégal ~ 2017 ~ 60 min ~ VOSTFR
La pêche en Casamance, mobilise des milliers de personnes, hommes et femmes, venus de tout le Sénégal mais aussi de Guinée, de Côte d’Ivoire, du Burkina, du Mali… Les ressources sont surexploitées mais restent abondantes… Cependant une nouvelle menace grave se profile.

Précédé de Suivre la marée de Thomas Szacka-Marier
Documentaire ~ Canada ~ 2013 ~ 30 min ~ VOSTFR
Un groupe de pêcheurs sénégalais passe sept jours en haute mer à bord d’une grande pirogue en bois. Ce huis clos marin révèle le travail difficile et la complicité fascinante de ces travailleurs de l’océan.
Rencontre avec Mamadou Khouma Gueye, programmateur invité et Alain Le Sann, Festival de Films Pêcheurs du monde de Lorient

> Vendredi 10 juin à 9h30 au Cinéma Jacques Tati
> Vendredi 10 juin à 20h30 au Cinéma Atlantic à La Turballe

 

Aujourd’hui (Tey) d’Alain Gomis
Fiction  ~ France/Sénégal  ~ 2013  ~ 88 min
Primé au festival de Venise 2012
Dakar, la ville familière, grouillante, colorée… La famille, les amis, son premier amour, les manifestations, ses aspirations… Aujourd’hui Satché doit mourir. Il a été choisi. Aujourd’hui Satché vit comme il n’a jamais vécu.
Présentation par Thierno Dia

> Vendredi 10 juin à 21h au Cinéma Jacques Tati

> Mardi 14 juin à 21h au Cinéma Saint-Joseph à Sainte-Marie-sur-Mer (Pornic)

 

Jom de Ababacar Samb Makharam
Comédie dramatique ~ Sénégal ~ 1982 ~ 80 min ~ VOSTFR
Jom signifie en wollof « dignité », « honnerur ». Certains le perdront, d’autres le gagneront lors de l’opposition entre les deux groupes de grévistes d’une grande fabrique, l’un mené par le radical Madjeumbe, l’autre par le modéré N’Dougoutte.
Présentation par Moussa Sène Absa

> Samedi 11 juin à 11h au Cinéma Jacques Tati

 

Les tissus blancs de Moly Kane
Fiction ~ France/Sénégal ~ 2021 ~ 20 min ~ VOSTFR
Demain, Zuzana se marie. Dorénavant, chaque minute compte pour effacer son passé et devenir la femme qu’on attend d’elle.
Tabaski de Laurence Attali
Fiction ~ France/Sénégal ~ 2019 ~ 26 min~ VOSTFR
Primé au FESPACO 2021
Dakar, à quelques jours de la fête de Tabaski, un peintre enfermé dans son atelier, travaille sur le thème du sacrifice rituel du bélier.
La boxeuse de Imane Djionne
Fiction ~ Sénégal ~ 2016 ~ 25 min ~ VOSTFR
Adama travaille dans un salon de coiffure. Profitant d’une course à faire pour s’échapper, elle erre dans le quartier lorsqu’un chauffard manque de la renverser…
Présentation par Amath Niane

> Samedi 11 juin à 16h30 au Cinéma Jacques Tati

 

Juste un mouvement de Vincent Meessen
Essai documentaire ~ Belgique ~ 2021 ~ 105 min ~ VOSTFR
Avant-première ~ Primé au FID Marseille 2021
Au Sénégal, le nom d’Omar Blondin Diop est synonyme de crime d’Etat impuni. Aujourd’hui à Dakar, ses frères et des proches se souviennent de lui tandis que la jeunesse locale joue son propre destin de la Chine-Afrique.
Rencontre avec Mamadou Khouma Gueye

> Samedi 11 juin à 18h30  au Cinéma Jacques Tati

 

Madame Brouette de Moussa Sène Absa
Fiction  ~ France/Sénégal/Canada ~ 2002 ~ 104 min ~ VOSTFR
« Copie 35 mm issue des collections de La Cinémathèque de Toulouse »
Madame Brouette assure sa survie en poussant sa brouette sur les trottoirs du marché de Sandaga, au Sénégal. Divorcée, elle rêve d’ouvrir une gargote. Elle rencontre Naago, un policier corrompu, et en tombe amoureuse.
Rencontre avec le réalisateur

> Dimanche 12 juin à 18h30 au Cinéma Jacques Tati

 

Kedougou de Mamadou Khouma Gueye
France/Sénégal ~ 2017 ~ 23 min ~ VOSTFR
Ibrahima habite à l’intérieur des ruines de la célèbre prison. Tandis que des murs suintent l’histoire des heures sombres postindépendance sénégalaise…
Xaar Yallà de Mamadou Khouma Gueye
Documentaire ~ France/Sénégal ~ 2021 ~ 23 min ~ VOSTFR
La mer avance sur la ville de Saint- Louis dont certains quartiers, enclavés entre la mer et le fleuve, risquent de disparaître tout comme une île des alentours.
Le temps de dire non de El Hadji Demba Dia
Documentaire ~ Sénégal ~ 2021 ~ 13 min ~ VOSTFR
Bargny, nouvelle banlieue industrielle du Sénégal est polluée et asphyxiée par l’installation du port minéralier et l’avancée de la mer. Pour résister, les populations s’organisent …
Séance-rencontre, carte blanche à Mamadou Khouma Gueye

> Lundi 13 juin à 18h au Cinéma Jacques Tati

 

Mère-Bi, la mère d’Ousmane William Mbaye
Documentaire ~ Sénégal/France ~ 2008 ~ 55 min ~ VOSTFR
Annette Mbaye d’Erneville s’est très tôt sentie concernée par le développement de son pays. Militante de la première heure pour la cause de l’émancipation des femmes, elle est à la fois une pionnière et une anti-conformiste.
Rencontre avec Mamadou Khouma Gueye

> Mardi 14 juin à 14h au cinéma Jacques Tati

 

Colobane Express de Khady Sylla
Documentaire ~ Sénégal/France ~ 1999 ~ 52 min ~ VOSTFR
Les « cars rapides » aux aspects folkloriques sont des descendants des anciens taxis-brousse ; ils transportent une bonne partie de la population mais aussi des marchandises en tous genres…

Précédé de
Dem dem de Pape Bouname Lopy, Marc Recchia et Christophe Rolin
Fiction ~ Belgique/Luxembourg/Sénégal ~ 2017 ~ 25 min ~ VOSTFR
Matar, un pêcheur sénégalais trouve un passeport belge sur une plage de Dakar. Il décide de l’utiliser…
Présentation par Thierno Dia

> Mardi 14 juin à 16h au Cinéma Jacques Tati

 

Un amour d’enfant de Ben Diogaye Beye
Fiction ~ Sénégal/Maroc/France ~ 2003 ~ 90 min ~ VOSTFR
Omar, Yacine, Layti, Ngone et Demba sont cinq amis qui vivent à Dakar. Ils ont une dizaine d’années, l’âge des secrets échangés, de la parole donnée. Enfance urbaine entre l’école et les jeux, premiers émois amoureux et apprentissage, parfois douloureux, de la vie.
Présentation par Moussa Sène Absa

> Mardi 14 juin à 18h au Cinéma Jacques Tati